L'HISTORIQUE

 

QUAND L’APPC DEVIENT L’ACIP

 

    L'APPC (Association des psychothérapeutes pastoraux du Canada) fut fondée en 1984 par Yvon St-Arnaud, psychologue, professeur et conférencier réputé. En 2015, l'APPC change sa dénomination sociale pour devenir l'ACIP - Association canadienne des intervenants psychospirituels.

    Le passage du « pastoral » au psychospirituel est amené par la prise de conscience du contexte de sécularisation tant des institutions que des mentalités, du contexte de la contre-sécularisation (du pentecôtisme à l’Islam radical), de même que du contexte d’un spirituel et d’un religieux contemporain diversifiés, sans compter l’émergence d’une philosophie post-humaniste. Dans ses bases anthropologiques, notre Association reconnaît que l’être humain vit une tension dynamique dans le fait d’être un être fini ouvert sur l’infini. Cette tension chez la personne, en sa qualité d’être humain, est de l’ordre du spirituel, du non-physique, bien qu’elle s’incarne dans la psychologie de la personne. C’est cette particularité qui fait qu’un être humain ne peut se satisfaire de réponses strictement techniques ou administratives à ses besoins psycho-socio-bio-médicaux.
    La loi 21, la transformation des mentalités sociales et notre désir de garder en son sein tous les membres actifs de notre Association nous amènent à passer des termes « psychothérapeutes pastoraux » aux termes inclusifs d’« intervenants psychospirituels ». Nous ouvrons vers la périphérie pour inclure dans notre engagement social particulier les intervenants qui, au sein de leur travail professionnel, reconnaissent l’importance de la dimension spirituelle comme constitutive de la réalité humaine et qui sont soucieux de la portée de leurs interventions au cœur de l’être humain.